Lula elle est partie.

Ça finira mal.

Month: May, 2015

Heaven is a place on Earth with you.

by lulasaysdotnet

Paraît que tout est dans la tête, que c’est une question d’esprit, avant tout. Alors j’essaye. Parce qu’à un moment, je crois qu’on est prêt à tout essayer. Les médecines alternatives.

Alors merci. Je sais pas à qui mais merci.

Merci pour le bout du monde que j’avais rêvé et que j’ai atteint. Merci pour la lumière le soir. Merci pour le thé glacé. Pour l’odeur de la pluie. Pour mon vieux vélo rouillé qui a tellement de style. Pour la musique. Merci pour les fous rires. Putain ouais les fous rires. Merci pour le futur aussi. Parce que le futur ça veut dire encore plein de choses qui vaudront la peine de dire merci. Merci les soirs d’été. Merci pour les dimanches d’hiver. Merci pour ma couette. Merci pour les livres, les tonnes et les tonnes de livres. Merci pour Internet.

Putain ça marche.

Merci pour le passé, parce que c’est les souvenirs et les leçons. Merci pour Eux. Merci pour moi.

Putain ça marche.

Advertisements

My happy little pill, take me away, dry me eyes, give color to my skies.

by lulasaysdotnet

Bonjour, je suis Lula, et je suis beaucoup trop modeste pour vous dire ce qui me rend vraiment spéciale.

Tu crois que je te vois pas me mettre sur ce piédestal ? Fais pas ça, tu vas t’faire mal. Je suis tellement pas spéciale que le jour où tu comprendras ça va t’écoeurer. Tu peux leur demander si tu veux, elles te le diront. “Lula ? C’est une des personnes les plus importantes de ma vie. Si elle est spéciale ? Non pas vraiment. Elle est pas assez folle.” C’est parce que c’est pas être fou d’être fucked up. Et puis j’suis trop timide, pas assez spontanée, j’suis pas une aventurière, j’suis discrète, on m’entend pas, parfois même on me voit pas. Vraiment, fais pas ça. J’suis une connasse en plus. J’te garde sous l’coude, tu t’en rends pas compte ? Il se passera jamais rien de plus. Toi non plus t’es pas assez folle. T’es trop gentille. Faut m’résister, sinon je me désintéresse. Si c’est complètement con ? Oui, sans doute.

Qu’est c’que c’est que cette couleur de cheveux ? Et toute cette énergie, pourquoi tu souris autant ? Pourquoi manifester autant d’amour ? Pourquoi tu parles de ce que tu ressens ? Pourquoi tu danses ? Pourquoi tu chantes ? Qu’est ce que tu caches ? Il est où l’piège ? Pourquoi t’es si belle ?

Damn. Viens on va prendre un verre. J’suis pas très folle mais toi tu l’es complètement.

Where no one knows my name.

by lulasaysdotnet

Je m’ennuie. J’ai secoué un peu un arbre, fait tomber quelques fruits, et puis ça m’emmerde en fait. Moi les fruits qui tombent de l’arbre quand tu l’effleures ils me m’intéressent pas. Ils sont souvent trop sucrés, trop mûrs, trop facile. Puis ma mère m’a appris de pas mettre dans ma bouche des choses qui ont trainé par terre.

Enfin non, ça c’est pas vrai, si ma mère m’a pas appris ça. Ma mère m’a tout désappris d’ailleurs. She’s the reason why. Enfin bref. Les fruits.

Moi je les préfère pas très mûrs. Acides. Fermes. J’aime me péter la mâchoire dessus. J’aime grimacer à leur goût borderline. J’aime encore plus quand je sais que j’vais en avoir des crampes d’estomac, pas en dormir.

Les putains de fruits me mettent dans tous mes états. J’ai décidé d’arrêter, c’est surement mieux pour ma santé. 

Tu m’crois ?