Lula elle est partie.

Ça finira mal.

Month: September, 2012

La liste des forces qu’il me reste.

by lulasaysdotnet

Trop.

20120923-221312.jpg

Advertisements

I know i’m not worth it.

by lulasaysdotnet

20120915-162509.jpg

Down the drain.

by lulasaysdotnet

Au bord du gouffre je dis partir loin parce-que c’est plus poétique que s’écraser trois étages plus bas, prendre l’avion c’est plus joli que l’éclatement de la boite cranienne, les voyages ça fait de plus jolies photos, et ça ne tue pas ma mère.

J’arrête de regarder dans l’vide, j’oublie à quel point je suis près du bord, je me fais une tirelire et quand elle sera pleine on ira à San Francisco.

El sol y la luna.

by lulasaysdotnet

Si ça s’trouve, la lune, elle voudrait bien une autre vie, elle voudrait bien être autre chose, on sait pas. Mais la lune elle reste là, accrochée à son coin d’obscurité, condamnée à la nuit, aux étoiles et à ses cycles. La lune elle a pas l’choix. Elle est pas forcément à plaindre, mais elle a pas l’choix.

Si ça s’trouve le soleil il serait bien parti faire un tour, il serait bien resté un peu plus longtemps d’un coté ou d’un autre de la Terre, mais il peut pas. Il reste là, il se lève le matin et se couche le soir, d’est en ouest, il fait son tour, il brille et c’est tout. Il a pas l’choix.

Et puis parfois, la lune reste un peu dans un coin de ciel bleu, elle profite du soleil. Lui il la fait briller.

Et puis parfois, y a des eclipses.

T’façon sans soleil, il n’y aurait plus le jour, et on ne verrait plus la lune dans la nuit devenue trop longue. C’est complètement ridicule tout ça.